L'histoire du Spitfire en "direct"

50 années de passion

Spitfire LO-D

Spitfire MkVb BL686 LO-D de P Clostermann.

Modele Franklin Mint. Coll. S.H.

Comme beaucoup de garçons atteignant l’adolescence dans les années soixante, mon imagination avait été nourrie par les faits de guerre racontés dans les petits cahiers de bandes dessinés, des “War Comics”, et par la construction de maquettes en plastique des engins de guerre, avions, chars et navires. Une de mes premières maquettes était le Spitfire MkIX d’Airfix aux couleurs de Johnnie Johnson, un as de la guerre. Mais ma passion pour le Spitfire est venue un peu plus tard une fois que mon grand-père m’eut initié à l’architecture navale, où j’ai commencé à comprendre l’importance des lignes d’eau et de courbes fluides. Assez vite j’ai pu transposer cette appréciation aux avions, plus particulièrement au Spitfire, exemple par excellence de courbes gracieuses et élégantes pour faciliter l’écoulement de l’air sur la cellule et les ailes. On dit qu’il n’y a aucune ligne droite sur le Spitfire et même si son concepteur R.J. Mitchell n’a réalisé ses courbes uniquement dans le but technique d’optimiser ses performances, le résultat est néanmoins visuellement extrêmement harmonieux. Quand on lit les récits de guerre ou que l’on écoute les témoignages, les pilotes trouvaient que c’était aussi un avion très harmonieux aux commandes. Pour certains il suffisait presque de penser au mouvement pour que l’avion l’execute. L’industriel français Marcel Dassault, prétend que ce qui a l’air bien, vole bien et il est vrai que le Spitfire est très beau.

La popularité iconique du Spitfire a conduit plusieurs fabricants à éditer des maquettes de plus en plus détaillées sur le Spitfire et sur de plus en plus de versions de l’appareil. Il n’y pas un Spitfire mais plus de 60 variantes officielles, conçues pour répondre à l’évolution des adversaires et des missions. Quand on assemble minutieusement une maquette, avec des dizaines voir des centaines de pièces, on commence à comprendre le pourquoi du comment de la conception de l’appareil. Comment était implanté le moteur avec son alimentation en air et carburant, pourquoi l’armement était installé de telle ou telle manière, et même la répartition des masses avec l’entoilage des gouvernes et le positionnement des équipements tels oxygène, batteries ou émetteur radio. Donc vous l’aurez compris, j’ai commencé à collectionner des maquettes de Spitfire à l’exclusion de tout autre. Ma première vraie maquette de Spit était le MkI de Revell à l’échelle 1/32 construit alors que j’avais 14 ans. Elle existe encore dans la collection, bien qu’en piteuse état aujourd’hui.

Spitfire PRXIX UM-E

Spitfire PR XIX PS890 à Rennes en 2014

spitfire AZ-H

Spitfire MkI N3277 AZ-H.

Maquette 1/72 Airfix . Coll. S.H.

Avec une passion affirmée, j’ai facilité la vie de mon entourage et de mes amis qui savaient désormais quoi m’offrir lors des fêtes et anniversaires. J’ai pu ainsi bâtir une bibliothèque conséquente de récits de pilotes, de livres techniques, d’images, d’articles de presse et d’objets. Il y a peu j’ai découvert qu’une cartouche (vide et percutée) de 20mm que j’ai ramassée quand j’étais enfant sur la plage de Dinard, provenait très probablement d’un Spitfire !

Voyageant souvent par avion et en regardant dehors je ne peux m’empêcher de penser aux combats livrés par de jeunes pilotes dans ce milieu froid et hostile il y a maintenant plus de 70 ans. Lors de meetings aériens le bruit très particulier d’un moteur Rolls-Royce Merlin ou Griffon dans un Spitfire génère en moi une forte émotion m’amenant presque aux larmes, de joie ? de tristesse pour le sacrifice des disparus ? de fierté pour mon pays de naissance ? ou tout simplement  de passion ?  Je sais que je ne suis pas le seul.

Spitfire MkXIV MV268 à Duxford en 2010

Robert Austin

L’auteur dans le cockpit d’un vrai Spitfire

Un rêve d’enfance assouvi

J’ai voulu pérenniser ma collection, car aujourd’hui il est de plus en plus difficile de l’exposer faute de place et de vitrines adéquates. Mon épouse m’a donc suggéré de la conserver sous forme digitale et petit à petit est venue l’idée de la partager auprès d’un public de passionnés comme moi. Cette passion dévorante m’a conduit depuis deux ans à devenir un pilote virtuel et de voler sur des Spitfire sur pc. Membre d’une escadrille j’ai vite été mordu par le côté immersif des « jeux ». Je dis jeux, car les simulateurs modernes utilisent des modèles de vol dits « professionnels » et les graphiques sont purement stupéfiants. Mais il manquait les commandes de vol style 2ème GM et j’ai donc développé spécialement pour pc les répliques des commandes du Spitfire MkIX d’après les plans originaux. Alors à bientôt en ligne au dessus de La Manche, La Normandie, ou le front de l’Est !

Robert AUSTIN, passionné de Spitfire.
Président & fondateur de Spitfire Histories